QuidArt : la nouvelle solution d'expertise communautaire d'oeuvres d'art en ligne

Rencontre avec Antoine Gruel Villeuneuse, fondateur de QuidArt, un marché d'expertise communautaire d'oeuvres d'art en ligne.

L’équipe Mobibam a rencontré Antoine Gruel Villeuneuve, fondateur de QuidArt, site communautaire de partage de connaissance sur les tableaux, les meubles, les objets et les œuvres d’art. La communauté de QuidArt permet d’estimer vos objets d’art mais également de les vendre pour en acheter d’autres. Si l’un des objets expertisés vous séduit, faites une proposition d’achat, il rejoindra alors peut-être votre collection. Découvrez notre coup de  ❤️ du jour.

1) Pourrais-tu présenter QuidArt en quelques mots ?

J’ai commencé à travailler sur ce projet à partir de février 2015 et j’ai lancé le site fin 2015, en décembre. J’ai une formation de juriste et d’historien de l’art et je me suis vite rendu compte que l’économie numérique évoluait et que l’économie collaborative connaissait un essor fulgurant. Les plateformes telles que blablacar ou airbnb en témoignent.

A partir de là, j’ai eu l’idée de mettre en place un site communautaire de partage de connaissances sur les tableaux, les meubles, les objets et les oeuvres d’art. La communauté de QuidArt permet d’estimer les objets et de résoudre les énigmes iconographiques. Si vous retrouvez un objet ancien dans le grenier de votre grand-mère, en téléchargeant les images grâce à l’application d’expertise communautaire, chaque personne peut interagir dessus et apporter ses éléments d’informations et estimer votre objet. La communauté intervient pour donner des informations sur l’objet afin de rendre une expertise la plus pointu possible. Par exemple pour un objet antique provenant d’Italie chacun va apporter son expertise en donnant toutes les informations en sa possession sur l’objet en question. On organise le classement de ces informations d’après une grille de 10 catégories prédéfinies (artiste, désignation, époque, style, estimation…). Chaque information saisie permettra de référencer automatiquement l’objet, laissant donc au particulier la possibilité de faire des recherches très précises au travers de nombreux filtres. 

2) Comment as-tu eu l’idée de lancer QuidArt?

J’ai voulu apporter une solution pour permettre aux personnes qui sont extérieure au marché de l’art de recevoir une expertise des objets qu’ils ont chez eux et dont ils ne connaissent pas l’histoire. C’est une solution facile, simple et rapide.

Chaque objet se classe dans une catégorie et se répertorie. Il y a différente manière d’estimer un objet et si la personne déclare être propriétaire de l’objet, j’ouvre la possibilité de faire une offre d’achat qui sera annoncée sur le site.

3) Quels produits et services proposez-vous ? (concept)

L’expertise communautaire que nous proposons permet aux particuliers d’interagir entre eux. Le second service que nous proposons est le recours à un expert professionnel. Cette expertise sera beaucoup plus pointue. Le recours à un expert est facturé à 12 euros pour un service livré sous 48h. Le troisième service proposé est l’aide iconographique. L’iconographie peut se comprendre comme l’étude des représentations figurées dans une image : identification des personnages de leur environnement, des symboles dissimulés, pour comprendre ce que l’oeuvre nous raconte. Il s’agit ici de ne s’intéresser qu’à l’image représentée sur un tableau, une sculpture ou un objet. Le client choisit s’il souhaite avoir recours à une expertise professionnelle, communautaire ou iconographique.

4) Quels sont vos facteurs différenciants par rapport à l’existant ? 

Ce qui me différencie de la concurrence c’est la démocratisation de l’expertise en général et la création de l’expertise communautaire en particulier c’est-à-dire l’interaction produit entre les particuliers sur des questions d’expertise. Par ailleurs, j’ai imaginé un service d’aide iconographique, un forum qui s’intéresse aux images contenues dans les objets. Enfin ce qui marque ma différence, c’est que mon site est avant tout tourné vers l’expertise et la vente passe au second plan. 

 5) Comment souhaitez-vous voir améliorer votre start-up d’ici à un an?

J’aimerais m’associer dans les mois qui viennent à un développeur pour la partie informatique. Je suis parti avec une idée précise mais il faut que ce site évolue en fonction de l’utilisation qu’on en fait. Il est important de pouvoir modifier la structure du site en interne pour rester toujours le plus proche possible des attentes des internautes.

Par ailleurs, je suis actuellement en train de monter des partenariats avec des maisons de vente aux enchères pour les internautes qui souhaitent vendre leurs objets avec une large visibilité et ainsi en retirer le maximum de leur valeur. 

N’attendez plus pour faire expertiser vos objets, faites le soit par le biais de l’expertise communautaire ou faite appel à une expertise professionnelle qui vous répondra en moins de 48h.
http://www.quidart.com

Vous aimerez aussi

Votre meuble sur-mesure en 3 étapes

Avec Mobibam, vous êtes Designer/Maître zen/Architecte. En bref, c'est vous le patron !

Je suis designer
Je conçois mon meuble en quelques clics.
Hauteur, largeur, profondeur, je crée mon meuble de rangement au millimètre.

Je suis maître zen
Je profite de ma séance de yoga pendant que les usines travaillent. Bien sûr, mon meuble est fabriqué en France.

Je suis architecte
Quelques semaines plus tard, mon meuble est livré en kit. Je le monte alors en famille, entre amis, ou bien je laisse la Mobiteam s'occuper de tout.

Un meuble unique, comme vous.

Créez le meuble qui vous ressemble

Je crée mon meuble sur-mesure sur-mesure en ligne !